Miss Pulpeuse 2014

MISS PULPEUSE nous dit tout dans « Vous saurez tout »

odile

VOUS SAUREZ TOUT

Bienvenue dans notre rubrique « Vous Saurez Tout« . Des personnalités de la culture et autres, nous dévoilent leurs traits de caractère en répondant à mes questions épicées. Actuellement c’est la période des élections des Miss France, Nationale, … Mais le saviez-vous qu’il existe des comités de Miss Pulpeuse, Miss Ronde, Miss Curvy et bien d’autres? Aujourd’hui nous sommes avec notre chère Odile qui est la Miss Pulpeuse France 2014 et la deuxième dauphine de Miss Curvy Paris Ile-de-France de la même année. Elle est prête à répondre à mes questions.

1) Pour commencer comment as-tu connu l’élection de Miss Pulpeuse et de Miss Curvy? Et quelle est la différence entre ces deux concours?      

C’est grâce à une amie (Dalila) qui s’y était inscrite. J’ai aussi rencontré d’autres miss à la Candy Fashion Day et je me suis dis « pourquoi ne pas tenter ma chance ». Il n’ y a pas de réel différence entre ces deux concours. Ce sont deux comités qui oeuvre pour le même état d’esprit, c’est à dire faire évoluer les mentalités. Etre ronde ne signifie pas que l’on ne peut pas défiler sur les podiums. Chaque comité a sa façon de voter; votes par un jury ou par les internautes.

2) Avec tous ces comités, Miss Pulpeuse, Miss Curvy, Miss Ronde, …,  comment fait-on pour s’y retrouver?

Chaque comité reste différent, certains sont très stricts et d’autres moins. Les budgets varient selon les comités et bien souvent c’est un investissement personnel. Il faut mettre la main à la poche pour les déplacements, hébergements, …, alors que pour les Miss France et Miss Nationale, tout est pris en charge. Malheureusement le titre de Miss Pulpeuse ou autre n’apporte pas les mêmes opportunités, tu dois te créer ton propre réseau (castings, concours, shooting, … ) cependant certaines ont réussi à devenir l’égérie d’une marque de vêtement. Pour moi, c’est une aventure personnel et je ne m’attends pas à un « tremplin » pour une nouvelle carrière.

3) Quels sont les critères de sélection?  Existe-il des rivalités entre les candidates?

Pour la Miss Pulpeuse, officiellement il faut faire une taille 40 au minimum, tout le monde peut y participer. Mais officieusement si elles n’ont pas assez de formes elles ne pourront pas y participer ni même aux  Miss France, Miss Nationale, … Des rivalités il en existe comme partout mais dans notre comité on s’entre-aide réellement. Des fois il arrive que des affaires disparaissent, que certaines parlent dans le dos, …

4) En quelque mot, comment se déroule ton année en tant que Miss Pulpeuse et deuxième dauphine de Miss Curvy Ile de France? Quel est ton meilleur souvenir?

Mon statut est celui de valoriser la femme ronde, d’être présente sur les défilés de nos partenaires (Oliver Jung , La boutique de Sophie). Dernièrement nous étions à Rouen pour une mise aux enchères des vêtements que nous avons portés, les fonds récoltés ont été reversé à l’association « Vis ta vis ». De nature je suis assez discrète mais cette aventure m’a été bénéfique et je me suis ouvert aux autres. De plus cela m’a permis de m’accomplir en tant que femme, aujourd’hui je pose pour des photographes, je participe à des défilés dont certains en lingerie, … Je m’assume et j’ai acquis plus d’assurance. Mon meilleur souvenir c’est au moment de l’élection lorsqu’on m’a mis la couronne. Je me suis mise à pleurer de joie, toutes les émotions sont remontées et j’étais fière de moi.

5) Peux-tu nous donner ton avis sur les normes des tailles fines 36/38 imposées par les médias.

Les françaises ne font pas toutes du 36/38, les tailles européennes ont changés. Il faut savoir accepter ces formes et ces rondeurs sans oublier de faire attention à sa santé. Les mannequins ne sont pas représentatifs de la société et les adolescentes ne doivent pas s’y identifier. Ces concours ( Miss Pulpeuse, Miss Ronde, Miss Curvy, …) permettent de montrer nos différences tout en restant belles en acceptant son corps. On est pas toutes parfaites, malheureusement même chez les rondes on commence à voir certaines discriminations à causes des critères imposés et c’est bien dommage.

6) Peux-tu nous parler du regard des autres? Tes origines ont-elles été un frein lors de casting ou concours?

Lors de mon élection j’ai eu un bon retour mais en revanche sur internet, une personne a écrit un commentaire expliquant que je n’étais pas représentative de la France. Tout dépend aussi des régions, par exemple en Picardie, une Miss d’origine africaine a reçu des propos raciste du public.  Le 11 janvier je dois participer à Miss Curvy France et j’appréhende un peu.

7) Quels conseils peux-tu donner aux femmes qui se sentent mal dans leur peau?10603217_10203631760928687_2407850517207220263_n

Plus tu te caches, plus tu te sens mal dans ta peau. Ma devise « OSER« ! Quand on se sent mal on a tendance à vouloir se cacher, se camoufler porter du noir mais ce n’est pas la bonne solution. Il faut oser les couleurs, oser rencontrer du monde, apprendre à s’accepter bien que cela ne se fasse pas du jour au lendemain. Enfin, savoir s’entourer des bonnes personnes.

8) Session dédicace, Lâche-toi !

A ma famille, mes enfants Kanny et Lauryne qui sont fier de moi. Mes amies qui m’ont soutenu au début et tout le long de cette aventure: Kacy, Lilow, Adama, Dounia, Dalila ainsi que Mada qui m’a fait participer à mon premier défilé. A Elodie la présidente de Miss Pulpeuse et aux autres Miss Pulpeuse, aux Curvys Girls. Une petite dédicace à la team Girly.

Et enfin à tous mes amis que je n’ai pas cité mais ils se reconnaîtront et bien sûr à toute l’équipe Move-It.

Merci à toi

Elodie « Ely Deal »

 

 

 

 

Voir aussi