mignature-move-it-Ricain

Entre art et pornographie : le nu en question…

C’est en préparant mon dernier shooting que ce questionnement m’est venu. Le concept: une femme nue, la peau entièrement peinte d’un drapeau américain, ma version du puritanisme étasunien. Sujet assez casse gueule à traiter, mais plutôt excitant finalement, parce que lorsque comme moi, on photographie les gens, quoi de mieux que la nudité pour  présenter de manière pure un individu, sa force, sa vulnérabilité, sans barrière ni posture. Mais alors, à quel moment dépasse-t-on les limites ? Quand est ce que le nu sort du domaine de l’art et devient pornographie ?

A CHACUN SON PRÉJUGÉ SUR LE NUDrapeau ricain

Nous avons notre propre morale/gout qui est déterminé par notre histoire, nos références sociales et notre éducation.

Je connais des personnes qui pensent que le nu est synonyme de pornographie et d’autres qui ne voient la photographie que par le nu. Pour ces derniers, le corps humain est beau et lorsqu’un cliché est pris avec dignité et respect il ne devrait jamais connaître la censure.

LE NU ET LA SEXUALITÉ 

J’entends dire parfois, que si l’objectif de la photo est la sexualité et non la magnification du corps de la femme, la ligne est déjà franchie. Je pense pour ma part, que l’équilibre est parfaitement possible. Etre nue et sensuelle est évidemment compatible avec l’art. De ce point de vue, je suis en ligne avec le mouvement nord-américain  « Boudoir » qui promeut les mises en scène sexy et glamour avec élégance et finesse.

LA QUESTION DU SENS

Selon moi, pour que le nu soit pertinent, il doit s’inscrire comme l’élément d’une histoire, même symbolique, que l’on raconte. En gros, cette personne ne porte pas de vêtement sur cette photo, mais pourquoi ? Si vous n’avez pas de réponse à cette question, c’est peut être que cette personne ne devait pas être nue sur cette photo.

LE MAUVAIS GOUT ET L’EXPERIENCE

Si on vous reconnaît habituellement un mauvais gout dans vos photos, évitez le nu. Bon ok, le mauvais goût est une notion floue, plutôt difficile à définir, mais en général on le reconnaît quand on le voit. Je dirais qu’on s’en prémunit avec l’expérience. Cela fait combien de temps que vous photographiez ? Il est en effet pas simple d’avoir du recul sur ses propres réalisations lorsqu’on manque d’expérience. Si vous en êtes encore à vous questionner sur votre éclairage ou s’il est plus intéressant de shooter en Raw ou en Jpeg, il est peut être prudent d’attendre encore avant de vous lancer dans le nu.

CE QU’IL EST ACCEPTABLE DE MONTRERIMG_6447-2

Ce n’est pas parce que les « parties intimes » sont visibles qu’une œuvre est pornographique autrement les œuvres de Michel-Ange, entre autres, seraient de la pornographie, et ce n’est pas le cas.

En photographie, une poitrine non centrale et mise en scène dans un cliché ne me dérange aucunement. Par contre, lorsque l’entre jambe n’est ni caché par une position de corps ni par le jeu du clair / obscur, il sera selon moi difficile que vos clichés soient qualifiés d’artistiques.

ET CONCRETEMENT PENDANT LE SHOOTING ?

Un nu abouti plait autant aux hommes qu’aux femmes. Il est explicite et animal tout en étant classe et pudique, équilibré quoi. Avec une bonne préparation, aucune difficulté, un cliché bien pensé à priori ne sera pas excessif. Logique. Sauf qu’un shooting ne se passe jamais exactement comme prévu. La « magie de l’instant » nous amène à prendre des initiatives, qui, dans le cas d’un nu, sont autant de chemins potentiels vers le mauvais goût.

Dès lors, comment conserver un recul artistique lorsqu’on improvise ? Une bonne manière de procéder est de faire participer au maximum le modèle au processus créatif. En effet, c’est en confrontant les points de vue qu’on prend les plus sages décisions. Et puis, lorsque comme moi on photographie essentiellement des femmes, cela insuffle une sensibilité féminine dans l’atmosphère qui évite souvent de basculer dans la vulgarité.

Dans tous les cas, avant de diffuser vos clichés, demandez l’avis de vos amis, les libertins comme les religieux fondamentalistes, ça vous évitera de poster des monstruosités ;-)

 Ismael Gros

 

 

 

Voir aussi