Free_Palestine_by_prodipic

1MINUTE, 1 PARKING, 2 BREAKDANCERS A GAZA

« HIP-HOP CULTURE IS ETERNAL » (KRS-One)

« La culture Hip-Hop est éternelle » et si elle ne l’avait pas été …,  que serions nous aujourd’hui ?

A mille lieues de nos évènements de danses paillettes aux sommes astronomiques où l’extase de la folie des grandeurs et la stature des danseurs en font rêver plus d’un, sachez-donc qu’il existe au moins un endroit sur terre où certains danseurs sont encore indifférents à l’importance de toutes ces machineries. Est-ce pour autant de l’ignorance, un plaisir ? ou juste une envie  d’appartenir à une culture, notre culture Hip-Hop Breakdance.

Qui en tant que danseur ou autre, n’a jamais dit un jour « plutôt mourir que m’entraîner en dehors d’une salle de danse…  Moi »  je l’avoue ! Mais lorsque l’on visionne cette symbolique minute de vie de danse datant d’une semaine dans la Bande de Gaza en Palestine, il y a de quoi se faire petit. Il est évident que chaque individu est différent mais une petite attention portée, ne serait-ce que par curiosité ne mange pas de pain.

Il est à peu près 11h00 du matin près de l’hôpital Shifa ce qui signifie tranquillité, sans doute le plus grand de Gaza avec une totalité de 500 lits. 5 personnes dont 2 Breakdancers se donnent à fond devant l’appareil photo numérique amateur d’un passant. Pas de source sonore probablement dû au 18 heures de coupures d’électricité par jour. Un parking en ruine, des figures à même le sol sur du béton, un pull en guise de rembourrage et c’est parti !

Certains s’enferment dans un conflit armé interminable tandis que d’autres s’évadent dans des prouesses de danses infinissables.

Un Grand Merci pour ces quelques vidéos gentillement données.

Ben Johnson

 

BREAK DANCERS IN PALESTINE

Voir aussi